PRATIQUER LA GRATITUDE

Pour prendre conscience des cadeaux de la vie, il faut ralentir un peu et réfléchir.
Quand on est pris par le rythme effréné du quotidien, il semble qu’on soit perpétuellement insatisfait. On voudrait toujours plus de temps, plus d’argent, plus de respect, plus d’amour.
Je crois que l’une des principales fonctions du coaching est de donner au coaché la possibilité de changer de vitesse et d’examiner ce qu’il a accompli dans sa vie jusqu’à présent.
Lorsque nous prenons conscience que la vie est un processus en mouvement, une séquence d’événements, quelque chose qui évolue sans cesse, qu’elle est impermanente, nous sommes reconnaissants.
La gratitude nous vient non pas en mesurant notre vie à un idéal mais en prenant le temps d’apprécier chacun de nos progrès : nous avançons lentement mais sûrement.

LE RÔLE DE L’EMPATHIE DANS LE COACHING

L’empathie, la confiance et l’honnêteté sont intiment reliés.
À partir du moment où les autres vous traitent avec empathie, vois vous sentez en sécurité avec eux.
Or, c’est seulement dans un climat sécurisant que l’honnêteté mutuelle est possible, c’est-à-dire quand les préoccupations du client sont accueillies avec respect et bienveillance.
Il s’agit d’écouter attentivement l’autre personne et de lui montrer qu’elle est entendue et que l’on comprend son point de vue.
Il convient d’accepter l’imperfection. Éviter de donner des réponses toutes faites.

« l’honnêteté est un meilleur remède
que la sympathie, qui console parfois mais
dissimule souvent »
Gretel Ehrlich

LE RECADRAGE

Une autre façon pour les coachs d’aider un client à contourner les limitations et frontières qu’il perçoit est d’utiliser le recadrage.
Littéralement le recadrage signifie mettre un cadre différent ou nouveau autour d’une expérience.
Nos expériences et événements sont influencés par le contexte dans lequel elles se déroulent.
La pluie qui menace peut être une bénédiction pour quelqu’un qui a vécu la sécheresse, un empêchement pour une autre personne qui a prévu de faire des courses ou même un désastre pour une fête en plein air.
Recadrer consiste en un processus simple.
Il s’agit de prendre un mot particulier qui exprime une idée ou un concept et de l’échanger avec un autre, qui permet de le voir sous une toute autre lumière, prendre de la hauteur ou distance par rapport à un événement.
Une phrase avec une connotation négative ou limitante pourra être reformulée par une nouvelle phrase qui présente une perspective différente ou plus large et qui mène vers une connotation plus positive.

IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS

Les sociétés modernes et industrialisées modifient sensiblement le rapport culturel et traditionnel au temps. Même là où les mythes et la religion perdurent, le temps du quotidien subit les assauts de l’instantané : médias, nourriture, déplacement… l’ensemble des actes quotidiens s’accélère, de sorte que les contraintes du temps se font moins sentir – ou deviennent au contraire plus criantes quand les facilités s’estompent. Quels que soient les avantages ou les pertes occasionnés par cette mutation parfois brutale, le temps culturel n’a jamais été et n’est pas le temps de l’économie. La lenteur est une caractéristique fondamentale du rythme des sociétés humaines : il s’agit peut-être de la force d’inertie qui assure leur cohésion. Temps de la réflexion et temps de l’action entrent en concurrence et se distordent, jusqu’à parfois faire éclater les repères psychologiques. Ainsi il est constaté que les zones urbanisées, où le temps personnel est très souvent sacrifié sur l’autel des contraintes (aller plus vite, à un autre rythme, et tout ce que cela présuppose et entraîne) sont les noyaux durs de la consommation de médicaments du type psychotropes. Dans son développement accéléré, l’humanité prend le risque d’altérer durablement son rapport au temps. (wikipedia)

NE JAMAIS JUGER LES AUTRES, NE CHERCHER QU’A S’AMÉLIORER

Ne jamais juger les autres, ne chercher qu’à s’améliorer
« Si tu vois quelqu’un qui se conduit bien, imite-le », disait Confucius. « Mais si tu vois quelqu’un qui se conduit mal, cherche en toi en quoi tu l’imites », ajoutait-il ! Plutôt que de s’ériger en juge des autres (au nom de quelle supériorité ?), Confucius nous propose d’utiliser leurs erreurs pour faire notre propre examen de conscience et en tirer une amélioration personnelle. « Tout mon enseignement est tissé d’un seul fil, expliquait-il. Exigence envers soi-même, indulgence envers les autres. »

BIENVENUE DANS LE MONDE DU COACHING

Comme vous le savez, il existe de nombreuses formes de coaching, pour ma part, je propose de vous accompagner dans ces différents domaines : sportif, de vie, changement d’orientation professionnelle, gestion de stress, résolution de conflit, faire face à un deuil, problème de poids, arrêt du tabac, image personnelle, préparation aux examens, difficultés scolaires, préparation à la retraite, etc.

Dans le domaine du coaching, la rigueur est de mise, aucun jugement, la confidentialité est observée, la liberté respectée avec toutes les règles de déontologie qui s’imposent.

Si vous souhaitez en savoir plus ou pour obtenir un rendez-vous (la première prise de contact est gratuite), n’hésitez pas à me contacter, je suis à votre écoute.

BONJOUR À TOUS

Un vieux dicton dit : « si vous donnez à une personne un poisson, vous l’avez nourri pour la journée, en revanche si vous lui enseignez comment pêcher, vous l’avez nourri pour le reste de sa vie ».
Cette citation résume à elle seule le rôle du coaching dans la vie d’une personne.
Il s’agit en effet d’aider une personne à attraper un poisson et faisant cela à lui enseigner en même temps comment pêcher.
Cela permet d’atteindre deux objectifs simultanément : apprendre QUOI FAIRE et en même temps COMMENT LE FAIRE.